Biographie

Portrait_monia_120px

Biographie:

Dr. Monia Mazigh est née en Tunisie et a immigré au Canada en 1991.  Trilingue, elle parle couramment l’arabe, le français et l’anglais et détient un doctorat en finance de l’Université de McGill.  Dr. Mazigh a travaillé à l’université d’Ottawa et a également enseigné à l’Université Thompson Rivers à Kamloops en Colombie-Britannique.  En 2004, elle s’est présentée à l’élection fédérale canadienne comme candidate pour la partie NPD et a obtenu le plus grand nombre de votes pour sa circonscription dans l’histoire du NPD.

Dr. Mazigh est devenue célèbre aux yeux du public en 2002 quand son mari Maher Arar, a été déporté en Syrie où il était détenu sans aucune accusation et  torturé pour plus d’un an.  Durant ce temps, Dr. Mazigh a livré un combat inlassable pour faire libérer son mari et a lutté sans relâche pour rétablir sa réputation et demander réparation.  En janvier 2007, après une longue enquête, le gouvernement du Canada a finalement présenté ses excuses à son mari et a accordé une indemnité à lui et sa famille pour la terrible épreuve vécue. En 2008, Dr. Mazigh a publié chez Boréal, un livre intitulé : “Les larmes emprisonnées” qui raconte son expérience après l’arrestation de son mari et sa lutte pour rétablir sa réputation. En 2011, elle a publié chez l’Interligne un 1er roman: “Miroirs et mirages” qui a été finaliste au prix Trillium et au prix de la ville d’Ottawa en 2012. Dr. Mazigh habite à Ottawa avec son mari et ses deux enfants.

 

Biography:

Dr. Monia Mazigh was born and raised in Tunisia and immigrated to Canada in 1991. She speaks Arabic, French, and English fluently and holds a Ph.D. in finance from McGill University. Dr. Mazigh has worked at the University of Ottawa and taught at Thompson Rivers University in Kamloops, British Columbia.  In 2004, she ran in the federal election as a candidate for the NDP, gaining the most votes for her riding in the history of the NDP.

Dr. Mazigh was catapulted onto the public stage in 2002 when her husband Maher Arar, was deported to Syria where he was tortured and held without charge for over a year.  During that time, Dr. Mazigh campaigned vigorously for her husband’s release and later fought to re-establish his reputation and sought reparations. In January 2007, after a lengthy inquiry, her husband finally received an apology from the Canadian government and was offered compensation for the “terrible ordeal” his family had suffered. Dr. Mazigh has since authored a book called Hope and Despair, published with McLellan and Stewart in 2008. The memoir documents her ordeal after her husband was arrested and how she campaigned to clear his name.  In 2014, her first novel in English will be published with Anansi House. Dr. Mazigh presently lives in Ottawa with her husband and two children