Pourquoi les femmes voilées font-elles si peur à Marois et au Parti Québécois?

 

Il ne faut se faire d’illusions ou se raconter des histoires sur le nouveau projet de la charte des valeurs québécoises. Ça ne porte pas sur la laïcité, ni sur l’égalité homme-femme, ni sur la neutralité de l’état. Ne me sortez pas ces sornettes et ce beau vocabulaire qui va bomber le torse de plusieurs et laisser d’autres se sentir comme des héros. On est bien loin de là! Évidemment, ça porte fondamentalement sur le voile islamique et sur les femmes musulmanes.

Non, non, non, je ne suis pas obsédée par la question du voile et je ne vois pas des complots partout! Je ne suis pas atteinte du syndrome de Stockholm, je viens tout juste de faire des analyses de sang et tout est apparemment parfait, pour le moment du moins! Mais soyons honnête avec nous-même et ouvrons les yeux grands pour admettre que si ce projet passe ce seront les femmes musulmanes qui en  paieront le prix et quel prix!

Même si le gouvernement ne nous a pas sorti de chiffres pour justifier son nouveau projet, quelques choses du genre :

–       Nombre de femmes policières portant le voile islamique : 1000. Oh seigneur!

–       Nombre d’homme de confession sikh travaillant comme policiers : 1000. Quelle invasion!

–       Nombre de fonctionnaires de l’état portant une kippa : 2000. Là, là il faut absolument faire quelque chose!

 

Eh bien, il ne nous prendrait pas des experts en « islamologie », ou en « socio-anthropologie », pour déduire après toutes les discussions, débats, disputes ou bagarres, qui se sont tenues depuis deux semaines, que c’est surtout le nombre de femmes musulmanes qui portent le voile et qui travaillent dans les garderies ou dans les  écoles qui dérangent. Aujourd’hui un sondage de radio-Canada vient de confirmer cette affirmation.

Grosso-modo, en l’absence de statistiques claires et limpides, c’est le voile islamique qui est la cible à abattre. Bang!

Et pourquoi, Mme Marois, selon vous, hait ces femmes, pourquoi veut-elle cacher ce voile, ce bout de tissu qu’elle n’ose voir? A nous de deviner! Je vais essayer de le démontrer ci-dessous.

M Drainville, Monsieur « va-t-en guerre pour la charte »,  a dit lors d’une intervention sur les ondes de radio-canada, que c’est plutôt le malaise de certains parents face à ces femmes qui s’occupent des poupons québécois de souche qui expliquerait l’importance de cette charte. Donc, si le voile que je porte sur ma tête ( ici j’avoue que je mens car pour le moment je suis à la maison et je ne porte pas de voile, voilà probablement pourquoi, je me sens super « smart ») me laisse encore la capacité de réfléchir et de lire entre les lignes, ça seraient ces parents qui envoient la pupille de leur yeux, leurs p’tit bouts de choux dans la garderie subventionnées du coin ( en passant merci Mme  Marois pour les garderies à 5$ devenu à 7$) où les femmes voilées, certaines bardées de diplômes, ont atterri après une recherche vaine de jobs dans leurs domaines, qui se seraient plaints de ce nombre croissant de femmes voilées qui élèvent leurs enfants. Alors pour revenir à nos moutons (blancs et pure laine, s’il vous plait), selon M Drainville, ce sont ces parents, ces bons payeurs de taxe, bons citoyens, bonus pater et « mater » familias qui votent pendant les élections et qui font leur devoirs civiques à la perfection qui, selon M Drainville, ne se sentent pas bien quand ils laissent leur petit bijoux aux soins de ces femmes voilées. Que vont-elles leur apprendre ces Maghrébines mystérieuses qui non seulement souffrent d’oppression mais ne le savent même pas!

Peut-être qu’elles apprendraient l’arabe au lieu du français (ouf, heureusement on a la loi 101) à ces petits québécois? Peut-être qu’elles leur apprendraient que les filles doivent se cacher les cheveux (quel sacrilège!) et que pour les garçons tout est permis (quel double sacrilège)? Et comble des combles peut-être qu’elles leur parleraient d’Allah, ce dieu qu’au nom de notre sacrosainte liberté d’expression nous pouvons traiter de tous les noms et qui nous fait tellement peur ici au Québec? Car le notre, le dieu de nous autres, on s’en est débarrassé depuis des siècles (sauf dans l’assemblée nationale mais ça c’est une autre histoire), euh, je voulais dire depuis quelques décennies. D’ailleurs depuis qu’on s’en est débarrassé, on se sent tellement mieux! La preuve on fait des lois raisonnables.

Alors, apparemment ces parents, ont peur que ces femmes Magrébines viennent ressusciter la religion, et peut-être dire, entre deux jeux éducatifs, aux jeunes mignons petits québécois que cacher ses cheveux pour l’amour d’Allah est correct.

Comment pensez-vous que ces petits québécois verront les choses quand ils grandiront et que viendra un jour un moment pour choisir une religion. Qu’est-ce qu’ils feront?

C’est justement par précaution et pour répondre aux craintes des ces parents offusqués, stressés,  tannés,  angoissés mais aussi endettés…que Marois et Drainville et « toute la gang », se sont assis, longuement réfléchit, pour finalement nous offrir le projet de la charte et effacer ainsi toutes les craintes de tous les parents qui ont peur que leur enfants ne deviennent des futurs musulmans ou pire que ces enfants pensent un jour que le voile islamique est un habit normal, un choix comme tout autre, un patrimoine culturel du Québec!

Ainsi grâce à la charte des valeurs québécoises, la nation est sauvée, l’invasion par les barbares ou les berbères ou les musulmanes ou les sikhs, ou les porteuses de burqa n’aura pas lieu!

Voilà ce qu’il fallait démontrer!

 

One thought on “Pourquoi les femmes voilées font-elles si peur à Marois et au Parti Québécois?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s